La boîte à sucre bleue

– L’ESPACE GASTON CHAISSAC

La découverte du lieu : En arrivant à Sainte Florence, venez découvrir l’ancienne école publique restaurée extérieurement à l’identique de ce qu’elle était autrefois, lorsque Gaston Chaissac y vivait. Dans la cour, non loin du préau, on trouve les latrines dont Gaston Chaissac dira que « si elles avaient été peintes par Picasso, la commune les auraient depuis longtemps rénovées ». C’est chose faite, elles sont inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques. Robert Doisneau viendra même consacrer un de ses clichés pour ces dernières en 1952.

A l’intérieur de ces vieux murs, se trouvent la mairie et l’espace Gaston Chaissac. Ce dernier est composé de la salle des ressources et d’ateliers pédagogiques et de “la Boîte à sucre bleue”, une création du peintre scénographe Xavier de Richemont sur la vie et l’œuvre de Chaissac.

La « boîte à sucre bleue » propose une immersion dans l’univers poétique et coloré de Chaissac. Il ne s’agit pas là d’un musée de collection mais d’une création scénographique qui nous transporte dans l’univers de l’artiste.

Xavier de Richemont a disposé une construction aux parois bleues et hermétiques, « la boîte à sucre bleue », à l’intérieur de laquelle le visiteur peut entrer et traverser de petites salles allusives conçues pour imager l’oeuvre et la vie de Chaissac.

L’origine de cette « boîte à sucre bleue » vient d’une rencontre entre Xavier de Richemont et Emile Guériteau, qui a bien connu Gaston Chaissac et qui possédait une boîte à sucre Béghin déliée sur laquelle Chaissac avait écrit.

boite-sucre-verso

– HISTORIQUE DU PROJET

En 1948, Gaston Chaissac s’installe à Ste-Florence. Sa femme Camille Chaissac, institutrice, vient d’être nommée directrice de l’école publique. Ils y resteront jusqu’en 1961.

C’est pendant ces années, dans ce petit lieu de campagne, que Chaissac va nourrir son œuvre plastique et littéraire.

Gaston Chaissac va expérimenter de nouvelles techniques. Il passe la plupart de son temps à errer dans les champs et les bois de la commune afin de trouver des objets, qu’il transforme ensuite, à sa façon, en objet d’art.

Il laissera définitivement sa trace à Ste-Florence en peignant les latrines de l’ancienne école publique. Ces toilettes ont étés inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques dans le souci de conserver ce patrimoine, ces quelques œuvres restantes, d’un peintre de renommée internationale.

ouest-france-ouverture-espace

La commune a ensuite décidé d’aller plus loin ; d’abord pour rendre hommage à Gaston Chaissac qui a passé treize années de sa vie à Sainte-Florence, mais aussi pour doter la commune d’un outil culturel. Une équipe s’est constituée pour réfléchir sur ce qui pourrait être réalisé. Ce groupe de travail, notamment composé de personnes ayant connu Chaissac, a apporté des œuvres inédites : des lettres et des calligrammes, qui ont permis de se plonger dans l’univers de Gaston Chaissac et de définir les bases du nouveau projet.

C’est la proposition de Xavier De Richemont, peintre et scénographe, qui a été choisi par la municipalité comme le projet le plus adapté : une installation originale, qui rappelle l’esprit particulier du personnage et qui n’a rien à voir avec un musée. C’est la naissance d’un nouvel espace culturel à Ste-Florence : L’espace Gaston Chaissac avec la « boîte à sucre bleue ».

plans-archi-de-sceno-int-et-ext

©Xavier de Richemont, projet de “La boîte à sucre bleue”, vue extérieure et coupe intérieure.

Parallèlement aux travaux, qui ont duré un an et demi, il a fallu travailler sur toute la gestion du projet. La communication, les ateliers pédagogiques, la mise en place de l’accueil, les tâches administratives… ont étés gérés par les membres de Flore Culturelle et par la mairie de Ste-Florence afin d’organiser ce nouvel espace.

Le projet est maintenant installé in situ, c’est le début d’une nouvelle aventure pour toutes les personnes qui vont faire vivre ce lieu. Une aventure qui a commencé le 17 et 18 Septembre 2005 lors de l’ouverture de l’Espace Gaston Chaissac à l’occasion des Journées du Patrimoine.

L’association Flore Culturelle et la commune de Sainte Florence, sensible au travail de Gaston Chaissac, souhaitent aujourd’hui lui rendre hommage et faire connaître son œuvre, qui reste l’une des plus abondantes et des plus singulières de la deuxième moitié de XXème siècle.


Top